À propos de

Le pôle EVAAS a été créé en août 2016. Il est né de la volonté de professionnels de la santé de la faune, sollicités individuellement, de coordonner leurs activités. En effet, VetAgro Sup regroupe des enseignants-chercheurs, des chercheurs, du personnel technique et des étudiants dont l’activité est largement tournée vers l’étude des populations animales sauvages. Ils ont développé une expertise grâce à des travaux de recherche fondamentale et appliquée concernant la santé des animaux sauvages. Par exemple, il s’agit de l’étude des interactions entre espèces ou de l’analyse de scénarios de gestion de la faune. On peut également citer l’étude des interactions des animaux sauvages avec la dynamique des paysages et des exploitations agricoles.

Les objectifs du pôle

Expertise

technique multidisciplinaire coordonnée, en relation avec les gestionnaires de populations animales sauvages, les services de l'État et les collectivités territoriales.

Appui à la recherche

Aide à la production de données scientifiques solides et appliquées, permettant d'étayer la décision publique et l'action sur le terrain, à court et moyen terme.

Formation

pour assurer la diffusion des connaissances auprès des étudiants vétérinaires et agronomes, des professionnels concernés et du grand public.


Expertise

  • Appuyer les investigations sur les questions sanitaires relatives à une population animale sauvage ou à un déséquilibre de l’agro-écosystème ;
  • Accompagner les collectivités territoriales, associations et pouvoirs publics dans l’amélioration des politiques de surveillance et de gestion sanitaire des animaux sauvages ;
  • Accompagner ces acteurs dans l’amélioration des politiques de gestion des conflits avec la faune sauvage, y compris dans sa dimension anthropologique ; 
  • Aider à la gestion de données (surveillance et monitorage d’indicateurs de santé, cartographie, analyse spatiale) ;
  • Contribuer aux bases de données existantes sur la faune sauvage, sa santé, et son bien-être.

Recherche, appui scientifique

  • Aider à l’analyse des risques zoo-sanitaires infectieux ou toxiques sur les animaux sauvages ;
  • Aider à la compréhension du fonctionnement des agro-écosystèmes, de la parcelle au territoire ;
  • Appuyer techniquement des équipes de recherche pour les aider à monter des projets de recherche incluant le suivi sanitaire de la faune sauvage ;
  • Élaborer des outils de diagnostic de la qualité de l’environnement naturel ou anthropisé (santé des écosystèmes).

Enseignement et information du public

  • Proposer des modules de formation initiale (enseignements personnalisés, thèses d’exercice, masters) en lien avec des projets de recherche sur la santé de la faune sauvage ;
  • Proposer des modules de formation continue vétérinaire, en écologie ou en agronomie ;
  • Contribuer à l’information du grand public en matière de santé publique, de gestion et de conservation des espèces sauvages.